Réussir ton challenge Inktober, acte 1 : trouver la foi et démarrer en fanfare

Tu es là, avec une pratique du dessin qui te démange depuis plus ou moins longtemps, face au mois d’octobre et à son défi désormais annuel : Inktober. Tu te demandes si c’est une bonne idée de te lancer ? La réponse est oui, of course ! Mais pas n’importe comment. Sans te mettre la pression et en profitant de chaque instant, tenter un challenge Inktober est un excellent moyen de progresser.

En quatre articles je te propose tous mes tips qui, sans que je m’en rende compte, m’ont fait tenir sur la durée ! Le premier est centré sur la liste.

Trouve ta meilleure liste

La liste des thèmes que tu vas illustrer tout au long de ton défi Inktober, c’est le tapis volant sur lequel tu vas naviguer dans des univers que tu n’osais même pas imaginer jusque là : il a vraiment intérêt à être confortable. Trouver ou créer la bonne liste te permet de traverser ton challenge Inktober avec la sérénité qu’on atteint quand on sait qu’on est à la bonne place. 

Moi c’est une liste de thèmes « for writers » qui m’a inspirée. J’en cherchais une, très mollement, grâce aux hashtags. Contenant une bonne dose de facilité, un peu de challenge et l’occase de me raconter en prime, elle était idéale. 

BONUS : en anglais, elle avait été créée par une autrice australienne. Cela m’a obligée à faire ou traduire tous mes posts en anglais. Je ne te le conseille que si tu as la foi 😉 Cela dit, m’engager en commentaire auprès de cette jeune autrice (que je ne connaissais pas du tout) m’a permis de ne pas lâcher le truc. À chaque post, un petit coucou à Scribbleandscrawlings m’a permis de créer un peu de lien et redonné la pêche pour continuer. 

Si aucune liste ne te fait de l’œil, tu peux essayer d’en créer une toute personnelle : est-ce qu’il y a une thématique que tu voudrais approfondir ? Un roman à tiroirs qui t’a marqué.e ? Une famille de personnages qui pourraient être déclinés en 31 portraits ou situations ? Les idées de listes sont infinies !

Avoir (créé ou trouvé) une liste qui te botte, c’est ce qui va rendre ton défi non pas plus facile (ça reste subjectif) mais plus faisable et ça c’est le principal pour commencer

A. Ta meilleure liste va porter ta pratique

Une liste inspirante, elle te parle dès le début car elle a plusieurs thèmes qui t’inspirent au premier coup d’œil — pas besoin que ce soient les premiers thèmes dans le mois ! Suffisamment en tout cas pour que tu aies envie de t’y mettre tout de suite. Cela m’amène à mon premier point d’amélioration notable issu de mon Inktober 2019 : c’est le défi qui m’a permis de pratiquer de manière soutenue (non l’inverse).

B. Ta meilleure liste va porter tes efforts

Une liste inspirante, elle te propose peut-être des thèmes qui te plaisent de ouf, mais VLÀ le level quand il faut s’y atteler. Alors que faire ? Négocie avec toi-même, trouve un petit motif rapidos qui correspond au thème, en un mot coupe la difficulté en deux ou en dix pour pouvoir quand même répondre à la consigne. Tu sens comment la contrainte libère l’imagination ? C’est le 2e point de mon Inktober : chercher des solutions dessinables m’a permis de trouver de nouvelles manières de raconter, de montrer, de commenter par le dessin

Ci-dessus la thématique du livre, qui revient plusieurs fois (cf. #forwriters…), à chaque fois un défi en soi : comment choisir un seul livre, et puis comment les représenter ? Privilégier le dos ; une scène simple mais forte ; la couverture ; tenter une reproduction de l’arbre généalogique du héros : ces solutions ont été absolument charmantes à explorer.

C. Ta meilleure liste ne te met aucune pression

Une liste contient 31 thèmes : il y a peu de chances que tu trouves 31 thèmes drôles, faisables et immédiatement jolis à dessiner ! L’inspiration est ainsi faite qu’elle est irrégulière. C’est pourquoi, dès le début du challenge, j’ai fixé une limite à mes ambitions sur ce challenge et j’ai accepté de laisser de côté, dans un premier temps, les thèmes les plus ardus. En attendant de trouver des solutions dessinables, je me concentrais sur les thèmes plus inspirants et, ce faisant, libérais des tas de nouvelles idées ^^

Au 26 octobre, je ne postais “que” le dessin #18 mais j’étais assez contente des deux idées que j’avais eues, alors je les ai postées. 

Voilà pour les premiers éléments appris pendant mon Inktober 2019! Rendez-vous très bientôt pour la suite 🤩

Bisous 💕